Au début autodidacte, j’ai poursuivi un un cursus d'apprentissage ethno-botaniste à l’université de Lille, avant de rencontrer de grands maîtres de la teinture végétale finalement développer ma propre technique.  

 

Aujourd’hui je voyage entre la France, l’Autriche, l’Italie et j'anime régulièrement des ateliers et des stages autour de l’éco-print (impression botanique) et de la teinture végétale.

En Turquie, je suis modestement à l’origine du renouveau de ces techniques (plus de 1500 personnes formées depuis deux ans) et je donne occasionnellement des cours à l’université des Beaux Arts de Mimar Sinan (Istanbul).

 

J'ai écrit un livre sur la teinture naturelle et ecoprint sorti en 2021 et publié aux éditions Rustica.

A force de cultiver ma passion des plantes, d’identifier les plantes sauvages comestibles, j’ai découvert comment obtenir des couleurs à partir de  ces plantes, et depuis ce jour-là je n’ai pas cessé de produire des couleurs.  Il y a un concept japonais “ikigai”  : trouver la raison de se lever chaque matin. Pour moi c'est la teinture naturelle, cette partie en harmonie avec la nature et l'humanité. J'ai voulu le partager ce savoir ancestral que notre mode de vie avait oublié.

​Comment sont fabriqués nos vêtements et par qui ? Quand on y regarde de plus près, les vêtements à la mode sont  produits par des travailleuses sous-payées, parfois des enfants, et ces tissus sont teints avec des produits chimiques interdits en Europe. C’est notre santé et notre environnement qui payont le prix fort. 

 

​​

J'ai un numéro de formatrice auprès de la DIRECCTE.

Mon atelier est situé à Heauville. Mes créations d' art textiles sont éco responsables. Pour la teinture et impression j'utilise cent pour cent la récupération de la pluie. J'ai un 1 hectare de jardin tinctorial (ferme des Mille couleurs)  où je cultive mes plantes utilisées pour la teinture, et transformés en art textile dans ma boutique sur Cherbourg.